Science, technologie, sociétés...

 

 

  Sociétés et technologies

la société numérique en question n° 53

 

 

 

 

Les questions du n°53 

et les contributions de :

 

H53-03 Les objets connectés, nouvel horizon de la société numérique, à travers une lecture des échos Robert Le Lann :
H53-04 Des multiples enjeux de la e-santé Pierre Traineau
H53-05   Stourmerien Ai'ta
H53-06 Quand le robot tique Jean Cloarec

/

 

H

 

 

Des réseaux sociaux aux objets connectés : deux décennies d'innovations

La période récente n’est pas avare de termes à la mode comme « smart cities » (villes intelligentes, durables, vertes, connectées...), « Internet of Things » (Internet des objets), « big data » (données massives), etc. La politique, l’industrie, le commerce s’en sont saisis. Ils sont rassemblés dans ce qui s’appelle «la société du numérique ». Que recouvrent-ils vraiment, dans quelles directions nous amènent-ils, faut-il croire ce qu’ils nous vendent en bonheur pour demain ?

Les objets connectés, une nouvelle économie ?

Ces nouvelles technologies portent une activité économique réelle et des emplois à la clé avec l’émergence continue de nouvelles applications, de nouveaux services. Il semble impossible aujourd’hui, politiquement, économiquement et même socialement (compte tenu de leur appropriation par les usagers), de faire l’impasse sur ce secteur en plein développement. Et pourtant ces nouvelles libertés manquent de cadres juridiques car... le temps des lois est toujours très long par comparaison à celui des innovations. Faut-il alors plus d’alertes vers les utilisateurs ?

Passif ou actif ? L'individu face à ces technologies

La « société de la connaissance », un credo encore récent pour l’Europe, promouvant une meilleure éducation, l’accès à une information fiable et encourageant à une analyse raisonnée est-elle définitivement derrière nous ? L’instantané et l’émotionnel prennent le pas sur la réflexion, les informations événementielles ne sont plus vérifiées... Allons-nous alors vers des comportements de plus en plus conformes d’une part et d’autre part de plus en plus irrationnels ?

Quel modèle pour ce monde numérique ?

Le modèle du techno-libéralisme serait basé sur la collecte toujours plus étendue de données visant à une marchandisation et une normalisation des individus et des sociétés. Google, Facebook, Twitter sont-ils des menaces pour les démocraties ? Vont-ils prendre le pouvoir sur les états ? Les tenants du numérique au contraire nous disent que le citoyen ou les collectifs de citoyens seraient les acteurs principaux de cette « société numérique ». Les réseaux sociaux, les pétitions en ligne en serviraient de preuve. Est-ce plus de liberté pour le citoyen ? Autrement dit, ces technologies ne peuvent-elles pas être des instruments de pouvoir mais aussi de contre-pouvoir ?

Une menace pour le citoyen, le militant ?

Les problèmes de sécurité posés par le terrorisme, le piratage de données conduisent à renforcer toujours plus la surveillance électronique et la collecte de données privées (conversations téléphoniques, suivi des navigations sur Internet et des achats en ligne, profils des consommateurs, vidéosurveillance, capteurs connectés…). Comment voir cette évolution à moyen et long terme ? Quels en sont les risques majeurs ? Le volume gigantesque de ces données ne peut-il pas finalement devenir inexploitable ?

Certains analystes n’hésitent pas à affirmer que la société « numérique » correspond à un changement de civilisation (il est même question parfois de « e-civilisation »).

 

recherche et régionalisation n° 38-39

 

 

H38--01

Recherche en Bretagne - Conférence Vannes

DUGALES Nathalie

H38--02

Des pôles aux réseaux de l'économie de la connnaissance

DE CERTAINES Jacques

H38--03

Entretien avec J. L. Coatrieux

POULIQUEN Bernard

 

 

 

H39-01

Recherche en Bretagne, suite

PERON René

 

Bretagne et virtuel n° 36

 

 

Déjà, en 2011, n° 36, dans un dossier " Bretagne et virtuel" , Christian Demeuré-Vallée, dans un article " de la Bretagne virtuelle à la Bretagne réelle" posait un certain nombre de questions

" la révolution numérique serait-elle, à l'égal de l'imprimerie, le virage à ne pas manquer pour les cultures et les communautés qui ne veulent pas disparaitre?"

...

" les notions de communautés et d'identités culturelles se trouvent redéfinies en profondeur, créant de nouveaux modèles de représentation de soi,, mais aussi de mobilisation politique"

...

" l'avènement prochain de réseaux  de plus en plus puissants de transmission de l'information, de nouveaux outils mobiles et d'une interconnexio croissante entre les objets et les personnes annonce une réorganisation en profondeur de nos sociétés et de nos économies"

après les réseaux, le retour de l'individualisme ?

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/04/2017